Fertray haut perché

   La richesse d’une personnalité, humoristique ou non, rime souvent selon moi avec complexité d’abord; ces gens qui construisent un univers atypique, qui assument le propos décalé, la manière de faire en marge de ce qui se fait ailleurs, et qui risquent en cela d’écarter une bonne partie du public mais restent fidèles pour autant à ce qui fait l’essence de cet univers, c’est de ces gens-là que je parle, et dont on ne parle pas assez. Les personnalités non conventionnelles fonctionnent sur moi comme un aimant, la bizarrerie m’intrigue et me marque bien plus que la normalité, aussi maladroite et difficile à apprivoiser soit-elle. À une époque où l’on en finit plus d’aseptiser le fond pour ne pas choquer sur la forme, et où l’on retrouve sans relâche les mêmes schémas sur scène, les mêmes procédés et les mêmes recettes pour toucher une plus large audience, il est plutôt rare de sortir d’un spectacle en se demandant de quelle planète on revient. Philippe Fertray, typiquement, je ne sais pas d’où il vient, mais certainement de très loin.

   Il a une chaîne youtube, depuis sept ans, sur laquelle il poste en pointillés des petits sketchs, devant son papier peints ou en excursion dans la nature, il expérimente et ne cherche pas nécessairement une cohérence générale dans ce qu’il produit, gardant comme trait d’union son caractère loufoque. Je n’avais pas regardé ses vidéos avant d’aller le voir sur scène et ce fût une erreur, car la rencontre avec son univers directement sous forme de seul en scène, sorte de one man show condensé de ce qu’il a pu faire depuis toutes ces années, a été un peu violente. Dans Pas d’souci, Fertray défend son imaginaire, très marqué, très loufoque, très pictural et complètement assumé ; il enchaîne dans un rythme effréné des sketchs très empreints de l’univers des Monty Pythons et de Jerôme Deschamps, on plonge en plein surréalisme et il faut savoir à quoi s’attendre pour apprécier pleinement l’heure et demie que l’on passe avec lui.

   La simplicité de la mise en scène n’a d’égal que le personnage haut en couleur, et les quelques accessoires scéniques très imagés utilisés ne servent finalement qu’a assaisonner un univers déjà bien relevé. On retrouve quelques caractéristiques du stand-up, d’autre du one man show pur et quelques moments très théâtraux, sans oublier les séquences vidéo, ADN de base de ce spectacle.

   De la dénonciation du parler dans le milieu sportif, journalistique, artistique et populaire en passant par la satire de la spiritualité et de la politique, la défense du monde animal et la communion avec la nature, c’est véritablement dans son monde que le peintre, homme de scène et youtubeur nous plonge. Si l’accroche a été pour moi difficile au début du spectacle, on se laisse finalement convaincre par l’atmosphère bouillonnante et survoltée, mais surtout par la personnalité du comédien qui ne peut pas laisser indifférent. À la sortie du théâtre, certains n’ont pas du tout accroché, d’autres sont complètement convertis, d’où l’importance selon moi de s’imprégner de quelques-unes de ses vidéos pour éviter une rencontre du troisième type  trop abrupte.

   Il est des personnalités difficiles à aborder, mais les éléments non miscibles entre eux ne finissent-ils pas par créer les mélanges les plus intéressants lorsqu’on les agite ensemble ? À bon entendeur.

Photo © Federico Garcia-Mochales

Pas d’souci, écrit et interprété par Philippe Fertray, mise en scène Virginie Darmon, au Théâtre de la contrescarpe jusqu’au 28 Juin 2018. Réservations au 01 42 01 81 88 ou sur internet : http://www.vostickets.eu/billet?id=THEATRE_DE_LA_CONTRESCARPE

Chaîne Youtube du comédien : https://www.youtube.com/user/MrAlzimmer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s