Cocktail frappé à la folie Vianesque

     Homme de tous les talents, sa profonde rébellion et son imaginaire loufoque griffent ses œuvres et le propulsent au rang de génie reconnu aujourd’hui. L’écume des jours est en quelque sorte l’essence même de Boris Vian, de l’ingénieur, du poète, du parolier, du chanteur, du musicien, de l’écrivain…, on y retrouve son univers dans toute sa splendeur . L’œuvre est incompréhensible pour certains, une merveille pour d’autres, dans tous les cas elle est une montagne qu’il fallait oser franchir pour se l’approprier sur les planches. Sandrine Molaro et Gilles Vincent Kapps n’en sont pas à leur coup d’essai, leur mise en scène et interprétation de Madame Bovary avait valu à Sandrine Molaro une nomination pour les Molières 2016 dans la catégorie révélation féminine. Conquise par l’approche juste et simple qu’ils avaient eu de l’œuvre de Flaubert, c’était pourtant pleine d’appréhensions que j’allais au théâtre ce soir-là.

    L’écume des jours est le livre de chevet de ma mère depuis toujours, et mon deuxième prénom, c’est Chloé. Inutile donc de préciser l’importance de cette œuvre à mes yeux, ce roman, c’est ma maman ; la même poésie loufoque, la même complexité, la même tendresse infinie et la même force à toute épreuve. Pour résumer, je ne partais pas conquise, surtout après la déception qu’avait été le film de Gondry.

    La salle est minuscule, le théâtre de la Huchette ne peut accueillir qu’une centaine de personnes. Sur la toute petite scène, un grand pan de papier peint années 50, une guitare électrique, un synthétiseur et un échantillonneur, les trois comédiens entrent, un vent de fraîcheur s’est installé dès lors dans la salle non climatisée. Entre deux interludes jazzistiques, le texte de Vian nous est livré adapté par Paul Edmond, et la dynamique prend tout de suite. La mise en scène est pour le moins « serrée », mais on retrouve la simplicité et la justesse de Madame Bovary dans la petite salle du théâtre de poche, et les trois jeunes comédiens sont tout simplement parfaits. Roxane Bret interprète à merveille l’héroïne de ma vie ; pétillante et attachante, elle envoûte avec sa voix fluette et ses grands yeux bleus. Maxime Bouteraon livre un Colin touchant, et Antoine Paulin est la clé de voûte du spectacle, tantôt Chick, tantôt Alise, tantôt Nicolas, tantôt docteur, en plus guitariste et chanteur, et drôle, très drôle. Le public tourbillonne au gré des aventures de Colin et Chloé, les comédiens nous entraînent avec un rythme effréné dans le monde frappé de Boris Vian sans artifices ni accessoires, juste de l’imaginaire et du talent.

    Un pianocktail, des souris, un nénuphar, Jean Sol Partre et tous les autres, mais surtout le petit nuage rose de Colin et Chloé, sur lequel on embarque dès les premières minutes. Je suis retombée amoureuse de Vian l’autre soir au théâtre de la Huchette, mais surtout, maman a beaucoup aimé, courrez-y !

L’écume des jours, de Boris Vian, adaptation Paul Edmond, mise en scène Sandrine Molaro et Gilles Vincent Kapps. Au théâtre de la Huchette jusqu’au 10 Juin 2017. Réservations au 01 43 26 38 99 ou au lien suivant : http://www.theatre-huchette.com/reservation/formulaire-de-reservation/

Publicités

3 commentaires

  1. Oui , allez y et laissez vous embarquer par l’univers rafraîchissant de Boris Vian , par cette histoire qui ne prend pas une ride depuis que je l’ai découverte il y a 40 ans et si justement interprétée par de talentueux artistes , plein de fraîcheur eux aussi . Un petit moment de grand bonheur .

    J'aime

  2. Merci pour ce post, j’ai beaucoup aimé cette pièce ! Un bémol tout de même si je peux me permettre : la mise en scène résolument moderne, dynamique et entraînant laisse peu de place au spectateur pour vivre ses émotions ! A part ça, j’abonde dans ton sens.
    Bises et bonnes vacances !
    Pierre

    PS : un regret, les pièces que tu proposes ne sont plus disponibles sur Paris (La Règle du Jeu et Le Radeau de la Méduse).

    J'aime

    1. Coucou Pierre ! La règle du jeu revient à la Comedie Française la saison prochaine, Et Pour le radeau de la méduse il faut suivre le site de La piccola familia, il y a fort à parier que la pièce va revenir sur Paris aussi 😉 mais ceci dit tu as raison, je mets parfois trop de temps à écrire mes critiques, j’en suis bien consciente…
      Bises bonnes vacances

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s