JoeyStarr fait trembler l’Assemblée nationale

   Depuis la révolution française, période des prémices de l’Assemblée nationale jusqu’à nos jours, de grands discours, prononcés par de grands personnages publics ont été prononcés. Suscitant la révolte et l’indignation de leur orateur à l’époque, force est de constater que la plupart sinon tous trouvent encore une résonance forte aujourd’hui. Alors il fallait quelqu’un pour relire ces textes à un public, pour essayer de sensibiliser les consciences à ce fait troublant que, depuis 1789, les choses n’ont pas évoluées comme elles auraient dû.

    Robespierre, Olympe de Gouges, Alexis de Tocqueville, Alphonse de Lamartine, Victor Hugo, Jean Jaurès, Aimé Césaire, Simone Veil…autant de personnages porteurs de messages forts, d’hommes et de femmes engagés politiquement et/ou pour leurs causes, sont ressuscités le temps d’un spectacle en la personne de JoeyStarr. Ce dernier entre sur une scène décorée très sobrement, armée de micros et caméras et d’un écran géant ou seront projetés extraits de textes, portraits, nom des personnages etc. Rien de plus à dire sur les décors, ni même sur la mise en scène simple et efficace de Jeremy Lippmann, et pour cause, aucun artifice n’était nécessaire à la mise en valeur de textes aussi retentissants, l’interprète seul devait suffire.

    N’a-t-il pas encore ouvert la bouche que l’on perçoit déjà les râles caractéristiques du rappeur. Pas de manières pour entrer en matière, le spectacle s’ouvre à la révolution sur un discours de Robespierre. On a face à nous un interprète habité : sa voix rauque, sa carrure, ses sursauts de colère et sa diction particulière font revivre les textes d’une manière surprenante. La résonance des textes est mise en valeur, soulignée même par le comédien qui s’octroie quelques commentaires et moments d’échanges avec le public.

    L’intemporalité des textes est ressentie ; les spectateurs se retrouvent à rire à l’écoute de ces texte, non parce qu’ils sont à caractère comique mais bien parce qu’ils pourraient être lus encore aujourd’hui à cette même Assemblée nationale. Le droit à l’avortement, les droits des femmes, la lutte contre la peine de mort, la misère, les inégalités sociales, le combat pour l’accès à la culture, la dénonciation de la corruption des élites…tant de combats menés depuis des siècles par nos pairs qui ne sont pas terminés. À une  époque où certains descendent dans la rue pour lutter contre l’évolution des droits des autres, l’artiste engagé qui nous livre ces textes avec une grande humilité en profite inévitablement pour cracher sa colère, et ça fait beaucoup de bien à ceux qui, comme moi, la partagent.

Éloquence à l’Assemblée, de Pierre Grillet et Jeremy Lippmann, mis en scène par Jeremy Lippmann, avec Joeystarr. Au théâtre de l’Atelier jusqu’au 28 Mars, réservations au 01 46 06 49 24 ou en ligne http://www.theatre-atelier.com/eloquence-a-l-assemblee-lo1516.html

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s